Conseil d’administration

 Président

Avocat de formation, Yves L. Duhaime a été ministre dans tous les cabinets de René Lévesque : au départ, ministre du Tourisme, de la Chasse et de la Pêche, puis ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme, ministre de l’Énergie et des Ressources jusqu’à son dernier poste en 1984, ministre des Finances. De retour dans la vie privée, il devient conseil en stratégie et développement des affaires de 1986 à nos jours, œuvrant au Québec et à l’étranger.

Parmi d’autres fonctions, Yves L. Duhaime fut président directeur-général de Natrel et membre du conseil d’administration de la Banque du Canada. Pendant dix ans et jusqu’à récemment, il a été président du conseil du journal Le Devoir. Il est président du conseil d’administration de la fondation René-Lévesque.


Vice-présidente

Martine Tremblay a travaillé pendant quinze ans avec René Lévesque et elle a été sa directrice de cabinet en 1984 et 1985. Elle a été par la suite sous-ministre en titre du ministère de la Culture et des Communications (1995-1999) et de celui des Relations internationales (1999-2002). Actuellement conseillère spéciale en matière d’affaires publiques et d’analyses stratégiques chez Tact-Intelligence-conseil, elle est également formatrice associée à l’École nationale d’administration publique du Québec. Elle est l’auteur d’un livre publié en 2006 et intitulé Derrière les portes closes – René Lévesque et l’exercice du pouvoir – 1976-1985.


Vice-président

Membre du Comité d’unification des forces indépendantistes en 1968, Me Marc-André Bédard est élu à l’exécutif national dès la fondation du Parti Québécois. En 1973, élu dans Chicoutimi, il sera de « l’équipe de 6 députés » qui formera l’opposition officielle.

De 1976 à 1985, le premier ministre René Lévesque lui confiera les responsabilités respectives de Ministre de la Justice, Procureur et Solliciteur général. Président du Comité de législation, il assumera également les fonction de Leader parlementaire et Vice-premier ministre du Québec.

Initiateur de la Réforme du code civil du Québec, il réalise la réforme du droit de la famille, et de nombreuses autres législations. Monsieur Bédard présida la campagne de financement du monument dédié à René Lévesque à l’Assemblée nationale.

À partir de 1985, avocat conseil à l’étude Gauthier Bédard et associés, il siège également sur plusieurs conseils d’administration et, en 2007, il reçoit la distinction « d’Avocat émérite » du Barreau du Québec.


Secrétaire-trésorier
et directeur général

De 1965 à 1989, Philippe Bernard, politologue, a consacré ses activités professionnelles à la gestion et à la planification de l’enseignement supérieur. Il a travaillé successivement à l’Université de Montréal, au Conseil des universités, à l’Université du Québec à Montréal et à la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec. Par la suite, il a œuvré comme consultant en recherche et développement institutionnels. De 2005 à 2010, il était directeur-général de la Fondation Lionel-Groulx.

Il a publié aux éditions du Septentrion Zacharie (1998), Amury Girod. Un Suisse chez les Patriotes du Bas-Canada (2001), La chronique des Ainsse d’Amérique (2011). Il est aussi l’auteur de plusieurs articles parus dans diverses revues.


 

Administrateur

Diplômé en droit de l’Université de Montréal en 1982, Me François Ferland a été admis au Barreau du Québec en 1983. Il a fondé la même année avec quelques collègues l’étude Geoffrion, Jetté qui allait, 17 ans plus tard, s’intégrer au cabinet Jolicoeur,Lacasse. Le droit des affaires domine sa pratique qui s’oriente avant tout auprès des entreprises d’économie sociale, les industries culturelles et les entreprises issues de la nouvelle économie (internet, nouvelles technologies, etc.). Il agit notamment auprès d’entreprises d’économie sociale ayant pour objet la protection du patrimoine collectif et le financement des projets immobiliers structurants. Il représente également plusieurs intervenants œuvrant dans le domaine de l’édition, du cinéma, de la télévision et de la diffusion sur Internet ainsi que d’autres entrepreneurs reconnus pour leur vision et leur capacité d’innover.

François Ferland est chargé de cours depuis une quinzaine d’années en droit des affaires et en droit du divertissement à la faculté de droit de l’Université de Montréal.


 

Administrateur

Depuis 1997, Jacques Girard est président du conseil et agit présentement à titre de président-directeur général par intérim du Centre Financier International-Montréal.

Il a œuvré à la fois dans les secteurs public et privé et successivement dans le monde de l’éducation, des communications et du développement économique où il a occupé des postes de direction qui lui ont procuré une expérience riche et diversifiée.

Pour ce qui du secteur de l’éducation, il a été tour à tour secrétaire général de l’Université de Montréal de 1969-1974, sous-ministre adjoint du ministère de l’éducation, responsable de l’enseignement post-secondaire de 1974 à 1978, puis sous-ministre en titre de 1978 à 1983.

Il est alors passé dans le monde des communications en devenant président de Télé-Québec, poste qu’il a occupé de 1983 à 1988. Il s’est ensuite joint à Quebecor où il a occupé, entre 1988 et 1996, différents postes de direction jusqu’à sa nomination comme président du groupe Quebecor qui à l’époque comprenait les quotidiens, les magazines, les hebdos régionaux, la distribution et le commerce au détail.

En 1996, Jacques Girard devient, au moment de sa création, président-directeur général de Montréal International, poste qu’il occupera jusqu’à l’automne 2003 et où il interagit avec le secteur privé et avec les gouvernements fédéral, québécois et municipaux de la grande région de Montréal.

Il a siégé et siège à de nombreux conseils d’administration. Il a été entre autres président du conseil d’administration de Domtar de 1996 à fin avril 2004 et du Centre hospitalier de l’Université de Montréal de 1996 à 2000.

Jacques Girard détient une licence en droit de l’Université de Montréal et une maîtrise en droit de la London School of Economics and Political Science.

Il est officier de l’Ordre National du Mérite de France.


Administrateursimon-jolivet-200px

Simon Jolivet est attaché politique pour Réal Ménard, le maire de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve à Montréal. Il a aussi été chercheur postdoctoral et chargé de cours en histoire à l’Université d’Ottawa et à l’Université McGill. Il a écrit de nombreux articles et chapitres de livres sur la question des identités nationales au Québec, au Canada et en Irlande.

En 2011, il a publié un ouvrage majeur, primé par l’Assemblée nationale du Québec et par l’Institut d’histoire de l’Amérique française et intitulé Le vert et le bleu. Identité québécoise et identité irlandaise au tournant du XXe siècle (Presses de l’Université de Montréal).


Administratricefrancine-la-haye-200px

De 1979 à 1984, Francine La Haye a travaillé au cabinet de René Lévesque à titre d’attachée politique responsable de la région de Montréal. Au cours des années 70, elle avait milité au Parti Québécois, notamment dans les comtés de Laurier et de Dorion où René Lévesque fut candidat.

Depuis 1985, elle œuvre en communication et est actuellement vice-présidente principale au Cabinet de relations publiques NATIONAL, une firme à laquelle elle est associée à divers titres, depuis 1991.

Depuis 2006, elle est reconnue comme une femme d’influence au Québec et au Canada par l’organisme Women in the lead, à la suite de la recommandation de la Richard Ivey School of business de l’Université Western (Ontario).


 

Administrateur

Guy Lachapelle est, depuis 1984, professeur au département de science politique de l’Université Concordia et professeur titulaire depuis 1996. Il  a été président de la Société québécoise de science politique (1996-1997). Il a également été coresponsable du Congrès mondial de science politique qui a eu lieu à Québec du 1er au 5 août 2000 et qui a obtenu le prix d’événement de l’année octroyé par le Cercle des ambassadeurs de la ville de Québec. Après avoir été membre l’exécutif de l’Association internationale de science politique (1997-2000), il a été élu secrétaire général de cette association pour laquelle il est encore en poste à ce jour.

Il est sollicité régulièrement par les médias pour des commentaires sur les élections, la politique québécoise et américaine. Ses travaux récents portent sur l’analyse des politiques publiques, les théories de l’opinion publique, l’analyse de l’évolution des valeurs et identités ainsi que la politique américaine et québécoise.


 

Administratrice

Après des études en éducation physique, qu’elle a mises de côté, préférant la pratique à la théorie du sport, Suzanne Lévesque a obtenu un baccalauréat en études allemandes et une maîtrise en traduction de l’Université de Montréal. Elle a aussi étudié la linguistique à l’Université de Saarbrücken, en Allemagne. Travaillant à la pige depuis 1988, elle a traduit de nombreux documents dans un vaste éventail de domaines – administratif, juridique, publicitaire, touristique, etc. Dans ses temps libres, Suzanne aime bien jouer au tennis, faire du vélo et skier dans la région de Montréal, sa ville natale.


 

Administratrice

Gratia O’Leary est née à Montréal. Elle a fait toute sa carrière dans le monde des communications particulièrement en politique et en relations internationales. Elle a épousé Walter P. O’Leary, l’un des fondateurs du mouvement indépendantiste québécois moderne notamment des Jeunesses Patriotes. Elle a milité au RIN et au Parti Québécois. D’abord bénévole, elle devient, en 1974, attachée de presse du PQ et de son chef René Lévesque. Au moment de la campagne électorale de 1976, elle est directrice du bureau de presse national; René Lévesque la nomme au sein de son cabinet dès le lendemain de l’élection. Elle fut la première femme attachée de presse d’un premier ministre québécois. Elle sera professionnellement à ses côtés jusqu’en 1981. Lors des consultations et élections québécoises et fédérales, elle reprend du service en politique auprès des chefs Jacques Parizeau et Lucien Bouchard. Elle est directrice du bureau de presse du camp du OUI au référendum de 1995. Elle a poursuivi sa carrière de communicatrice dans le domaine événementiel et dans l’organisation de rencontres internationales.


 

Administratrice

Céline Saint-Pierre est professeure émérite de sociologie de l’Université du Québec à Montréal où elle a enseigné (l969-l991) et occupé le poste de Vice-rectrice à l’enseignement et à la recherche (1992-1996), pour ensuite assumer la fonction de présidente du Conseil supérieur de l’éducation (l997-2002).

Elle a été membre du Conseil du statut de la femme ( 1985-l989), de la Commission des états généraux sur l’éducation (l995-l996), du Comité d’experts sur le financement de la formation continue (2003-2004), du comité-conseil de la Commission consultative Bouchard-Taylor (2007-2008) et directrice de la Chaire Fernand-Dumont sur la culture (INRS-UCS, 2002 et 2003) dont elle a présidé le conseil de 2006 à 2010.

Elle est actuellement membre de plusieurs conseils d’administration et de comités-conseil d’organismes à but non lucratif, tant académiques que communautaires.


jean-claude-scraire-200px

Administrateur

Jean-Claude Scraire est conseiller indépendant en matières de développement stratégique. Il a, depuis 2002, œuvré auprès d’organisations et d’entreprises en Asie, en Europe et au Québec.

Auparavant il a travaillé pendant 22 ans au sein de la Caisse de dépôt et placement du Québec ; il y a occupé successivement les postes de conseiller juridique et de directeur des affaires juridiques, institutionnelles et placements immobiliers. En avril 1995, il en a été nommé président du conseil d’administration et directeur général, fonctions qu’il a assumées pendant 7 ans soit jusqu’en septembre 2002.

Il avait débuté sa carrière en 1970 comme avocat de pratique privée spécialisé en droit des affaires ; de 1974 a 1981 il a occupé divers postes dans l’administration publique du Québec notamment au ministère de la justice.

Il est actuellement membre du Conseil des relations internationales de Montréal (Corim), de la Fondation de l’entrepreneurship et du Club universitaire. Il a été président du conseil d’administration de Investissement-Québec (2013 /2014) et de celui de la Fondation de l’entrepreneurship, membre de l’Association des gens d’affaires des Premiers Peuples, du Cercle des présidents du Québec et de Chambres de commerce dont celles de Montréal et de St-Jérôme, ainsi que des chambres de commerce française et italienne au Québec, de l’Association d’affaires Canada-Egypte et du Forum Québec-Japon.

Il est récipiendaire du Prix de l’Ordre du mérite de l’Association des diplômés de l’université de Montréal, du Prix du Mérite décerné par B’Nai Brith Canada, du Prix Dimensions décerné par l’Ordre des administrateurs du Québec dont il a été membre, du Prix Equinoxe, Hommage de la Société des relationnistes du Québec et de la Médaille Jérusalem 2000 remise par la communauté juive.

Il a prononcé de nombreuses conférences publiques et est co-auteur du volume L’éthique au quotidien.


Administrateur

Médiéviste de formation, Alexandre Stefanescu a d’abord été enseignant. Conseiller politique, il a occupé, entre autres, des fonctions auprès du premier ministre René Lévesque et du ministre des Affaires intergouvernementales, Jacques-Yvan Morin. Par la suite, il a été secrétaire général de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (1985-1989), puis secrétaire du Conseil de la langue française (1998-2002). Il a également été éditeur d’ouvrages destinés à l’enseignement collégial et universitaire, notamment en français et en philosophie. Il a dirigé plusieurs ouvrages collectifs, dont Le Français au Québec – Les nouveaux défis, en 2005.

Partager