Vingt-cinquième anniversaire

Le 1er novembre marque le vingt-cinquième anniversaire du décès de René Lévesque. La Fondation René-Lévesque veut souligner cet événement en mettant en ligne de nouvelles rubriques qui devraient intéresser nos visiteurs.

Les lieux de commémoration. Nous présentons ici un certain nombre de lieux et de monuments qui perpétuent la mémoire du vingt-troisième Premier ministre du Québec. Les visiteurs peuvent enrichir cette rubrique en nous signalant d’autres lieux et monuments commémoratifs.

Jeu-questionnaire. Ce questionnaire permettra à chacun de tester sa connaissance de la vie et des réalisations de René Lévesque.

Un sondage. Cette enquête vise à connaître la perception qu’ont les Québécois de René Lévesque. Nous remercions la firme Léger Marketing pour sa collaboration.

Dossiers. Le vingt-cinquième anniversaire est l’occasion pour plusieurs publications de constituer des dossiers fort intéressants. Nous tâcherons de fournir des liens avec ces dossiers lorsque ce sera possible. Pour commencer, un lien avec le dossier du Devoir.

Partager

Le triomphe posthume de René Lévesque

Article de Jean-Simon Gagné paru dans Le Soleil, le 23 septembre 2012.

Vingt-cinq ans après sa mort, René Lévesque s’impose comme le personnage politique «le plus inspirant» pour les jeunes Québécois de 18 à 25 ans. Un tour de force, quand on sait qu’ils appartiennent à une génération qui ne l’a jamais vu à l’oeuvre…

Chez les jeunes, l’ancien premier ministre devance même le néo-démocrate Jack Layton, dont le souvenir est très récent. Reste à savoir si l’étonnante popularité posthume de M. Layton se maintiendra avec le temps. Comme on dit en politique : «La gloire est éphémère, mais l’obscurité est pour toujours.»

[…]

Lire la suite dans LaPresse.ca

Nouveautés sur le site

Deux importantes nouveautés sont maintenant disponibles aux visiteurs de ce site :

1. La captation du colloque de novembre 2007 «René Lévesque, mythes et réalités». Chaque séance fait l’objet d’une émission distincte. Ces émissions ont été diffusées sur le Canal Savoir en 2008.

Pour visionner ces émissions…

2. Le discours de René Lévesque sur le nationalisme (9 mai 1964), disponible sur le CD qui accompagne le livre René Lévesque, mythes et réalités (VLB, 2007), est maintenant accessible en ligne.

Pour écouter le discours…

Le colloque « René Lévesque, homme de la parole et de l’écrit » au Canal Savoir

Le Canal Savoir diffusera, à partir du 17 avril, le colloque « René Lévesque, homme de la parole et de l’écrit ». Cette diffusion prendra la forme de trois émissions correspondant à chacune des trois séances du colloque qui a eu lieu le 4 novembre dernier.

Voici l’horaire de diffusion pour les premiers mois:

René Lévesque, homme de l’écrit

  • Mardi le 17 avril 2012 à 00 h 00
  • Vendredi le 20 avril 2012 à 22 h 00
  • Samedi le 21 avril 2012 à 14 h 30
  • Mardi le 29 mai 2012 à 00 h 00
  • Vendredi le 1er juin 2012 à 22 h 00
  • Samedi le 2 juin 2012 à 14 h 30

René Lévesque, homme de la parole

  • Mardi le 24 avril 2012 à 00 h 00
  • Vendredi le 27 avril 2012 à 22 h 00
  • Samedi le 28 avril 2012 à 14 h 30
  • Mardi le 5 juin 2012 à 00 h 00
  • Vendredi le 8 juin 2012 à 22 h 00
  • Samedi le 9 juin 2012 à 14 h 30

René Lévesque et les relations avec les journalistes

  • Mardi le 1er mai 2012 à 00 h 00
  • Vendredi le 4 mai 2012 à 22 h 00
  • Samedi le 5 mai 2012 à 14 h 30
  • Mardi le 12 juin 2012 à 00 h 00
  • Vendredi le 15 juin 2012 à 22 h 00
  • Samedi le 16 juin 2012 à 14 h 30

De René Lévesque à Anne-Marie Beaudoin-Bégin, 6 ans, le 1er novembre 1982

Madame Anne-Marie Beaudoin-Bégin, aujourd’hui chargée de cours au département de langues, linguistique et traduction et à l’École de langues de l’Université Laval, nous a aimablement autorisé à publier son témoignage sur notre site. Nous l’en remercions.

En 1982, j’ai écrit une lettre à René Lévesque. Je ne me souviens plus des mots exacts que j’ai employés, mais je me souviens que c’étaient des mots d’encouragement. En effet, ma mère m’avait dit qu’il était un peu triste (rappelons qu’on était un an après la Nuit des longs couteaux). Il semble que du haut de mes 6 ans, et du haut de toute mon incompréhension de la politique, j’aie cru que ma petite plume pourrait lui faire du bien.

Il m’a répondu! Sur du papier officiel du cabinet du Premier ministre du Québec! Évidemment, à l’époque, je ne mesurais pas toute l’ampleur de la chose. Dans ma petite tête de petite fille, il était bien normal que quelqu’un à qui j’avais écrit une lettre me réponde… C’est aujourd’hui, avec mes yeux de 35 ans, que je réalise vraiment la beauté de son geste.

Source: archives personnelles d’Anne-Marie Beaudoin-Bégin (CLIQUEZ SUR L

C’est entre autres grâce à cette lettre, redécouverte récemment, que j’ai perdu mon attitude cynique…
—-
Source : Anne-Marie Beaudoin-Bégin, « De ma lettre de René Lévesque… », entouscas.ca, 2 janvier 2012.