Recension de René Lévesque, mythes et réalités (2)

Une deuxième recension des actes du colloque de 2007 vient de paraître dans la revue Mens, volume X, no 2, printemps 2010.

Alexandre Stefanescu (dir.). René Lévesque : mythes et réalités, Montréal, VLB éditeur, 2008, 249 p.

Par Mathieu Bock-Côté, Département de sociologie Université du Québec a Montréal

Ce collectif, sous la direction d’Alexandre Stefanescu, est tiré d’un colloque tenu à l’automne 2007 à la Grande Bibliothèque sous l’autorité de la Fondation René-Lévesque, qui entendait faire un bilan des connaissances et des interprétations disponibles sur René Lévesque. Devenu mythe national de son vivant et consacré dans cette fonction les jours qui ont suivi son décès, René Lévesque occupe à lui seul le panthéon des héros du Québec moderne, à la manière du père fondateur d’un pays longtemps imaginé et toujours imaginaire. Mis à part la monumentale biographie que lui a consacrée Pierre Godin et l’essai que lui a récemment consacré Martine Tremblay, Derrière les portes closes, en plus d’un collectif paru au début des années 1990, enregistrant quelques années après sa mort son empreinte sur la société québécoise, et des quelques essais critiques qui ont jalonné sa carrière politique, on trouve peu de sources valables sur Lévesque, et encore moins sur son œuvre. Ce livre est pour cela plus que le bienvenu et contribue à un renouvellement des perspectives sur le travail d’un homme qui aura laissé, comme le veut la formule, une empreinte définitive dans la conscience nationale.

Lire la suite…

Share