René Lévesque, chroniqueur

Date : 4 novembre 2011 à 10 h 00

Conférencier : Xavier Gélinas, historien

Titre de la conférence : René Lévesque, chroniqueur

Résumé de la conférence :

De 1966 à 1976, éloigné du pouvoir puis de l’Assemblée nationale, René Lévesque, poussé à la fois par le souci de faire entendre sa voix et par des nécessités pratiques, revient partiellement à son ancien métier en livrant des chroniques aux journaux. Bien loin d’écrire de-ci de-là, en dilettante, c’est plusieurs centaines de textes que signe l’ex-ministre et futur premier ministre. Il collabore tour à tour au Dimanche-Matin et au Clairon de Saint-Hyacinthe chaque semaine, puis au Journal de Montréal et au Jour presque quotidiennement. Ce corpus volumineux n’a guère marqué la mémoire contemporaine pas plus que les historiens, politologues et biographes concentrés sur l’œuvre ministérielle et partisane de Lévesque, ce qui se conçoit bien. Un survol de ces articles indique pourtant que leur intérêt n’est pas qu’anecdotique. Ils révèlent une fascinante et double identité : le chroniqueur Lévesque ne peut plus être un simple journaliste comme jadis, mais ses jugements sont trop libres, et sa plume, trop alerte pour tenir du politicien conventionnel, au jugement souvent obscurci par l’esprit partisan. Les chroniques posent un regard rétrospectif sur la toute récente Révolution tranquille, émettent quantité d’observations, prises sur le vif, sur une décennie chargée (visite du général de Gaulle, guerre du Viêt-Nam, tensions linguistiques à Saint-Léonard, crise d’Octobre, grèves de choc, loi 22, jeux Olympiques… ) et peuvent être vues comme l’élaboration, pièce par pièce, au contact du quotidien, de ce que sera le Québec d’après un certain 15 novembre.

Notes biographiques :

Xavier Gélinas est conservateur en histoire politique canadienne et directeur adjoint (Archéologie et histoire) au Musée canadien des civilisations, à Gatineau. Il est le concepteur et le commissaire de l’exposition permanente Tête-à-tête – la Salle des personnalités canadiennes. Après un B.A. et une M.A. en histoire à l’Université de Montréal, il a obtenu son Ph.D. à l’Université York. Xavier Gélinas est l’auteur de La droite intellectuelle québécoise et la Révolution tranquille (Presses de l’Université Laval, 2007) et le codirecteur, avec Lucia Ferretti, de Duplessis, son milieu, son époque (Septentrion, 2010). De 2002 à 2009, il appartint au comité de direction de Mens: Revue d’histoire intellectuelle de l’Amérique française et, de 2001 à 2004, dirigea la collection Les grandes figures chez XYZ éditeur. Il est responsable de la collection « Histoire » des Cahiers du Québec (éditions Hurtubise) depuis 2009.

Share