René Lévesque, le reporter de guerre

Date : 4 novembre 2011 à 13 h 30

Conférencier : Aimé-Jules Bizimana

Titre de la conférence : René Lévesque, le reporter de guerre

Résumé de la conférence :

Une accréditation à titre de War correspondent durant la Deuxième Guerre mondiale a constitué un tremplin extraordinaire à la carrière journalistique de René Lévesque et un moment de réflexion qui le servira plus tard en tant qu’homme d’État. En l’absence d’une offre de Radio-Canada, c’est l’Office of War Information, le service américain de la propagande, qui dépêche René Lévesque occuper un poste d’annonceur à la Voix de l’Amérique, un des rouages de la propagande radiophonique alliée. Installé à Londres, capitale assiégée de la Grande-Bretagne et point névralgique de la conduite de guerre alliée, il allait être un témoin privilégié de la guerre.

Avec les bombes volantes qui harcèlent les Londoniens et les coups de canon sur différents fronts, René Lévesque voit la dévastation causée par la guerre et découvre le danger associé au journalisme de guerre. Le point culminant du séjour de René Lévesque en Europe sera son affectation sur le terrain en février 1945. Un des moments marquants est son entrée au camp de concentration de Dachau, un des révélateurs de l’horreur de la Shoa.

À son retour d’Europe, René Lévesque travaille au service international de Radio-Canada avant de devenir, en 1951, correspondant de guerre du diffuseur public canadien durant la guerre de Corée. Son talent est alors révélé sur les ondes nationales, la consécration journalistique enfin !

Notes biographiques :

Aimé-Jules Bizimana est professeur au département des sciences sociales à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Il est l’auteur de l’ouvrage De Marcel Ouimet à René Lévesque. Les correspondants de guerre canadiens-français durant la Deuxième Guerre mondiale (VLB Éditeur, 2007). Chercheur au Groupe de recherche interdisciplinaire sur la communication, l’information et la société (GRICIS), ses recherches portent sur les pratiques journalistiques et les enjeux de la communication en temps de guerre.

Share