Le processus de la nationalisation de l’hydroélectricité : le projet de 1962

Date : 25 avril 2014 à 10 h 20

Conférencier : JEAN-THOMAS BERNARD, professeur invité, département des sciences économiques, Université d’Ottawa

Titre de la conférence : Le processus de la nationalisation de l’hydroélectricité : le projet de 1962

Résumé de la conférence : Après les débats houleux des années trente et la commission Lapointe(1935), la tarification de l’électricité a occupé peu de place dans les débats portant sur la nationalisation de l’électricité en 1962. La raison principale de cette absence est que le cadre réglementaire élaboré lors de la création de la Commission hydroélectrique de Québec en 1944 fut adopté sans modification significative. Dans ce texte, je passe en revue les principales caractéristiques en ce qui concerne la détermination des tarifs d’électricité. Cependant trois objectifs explicitement poursuivis lors de la nationalisation en 1962 ont laissé une influence durable sur la tarification de l’électricité, à savoir, l’uniformisation des tarifs pour l’ensemble du territoire, l’usage des tarifs pour fin de promotion industrielle et le rapatriement de l’impôt sur le revenu des corporations payé au gouvernement fédéral.

Notes biographiques :

Jean-Thomas Bernard a obtenu un baccalauréat en économique de l’Université d’Ottawa (1968) et un doctorat en économique de l’Université de Pennsylvanie (1973). Il a entrepris sa carrière à l’Université Queen’s de Kingston, où il a été professeur de 1973 à 1976. Par après il a enseigné à l’Université Laval de 1976 à 2011. Il est maintenant professeur visiteur à l’Université d’Ottawa. Il a été professeur visiteur à l’Université de Colombie-Britannique (1980-1981), Research Fellow à la JFK School of Government de l’Université Harvard (1987-1988), professeur visiteur à l’Université Cornell (1994-1995) où il était boursier de la fondation Fullright, Research Fellow à Resources for the Future (RFF), Washington, DC (2001-2002) à titre de boursier de la Fondation Gilbert F. White. Il a été titulaire de la Chaire en économique de l’énergie électrique à l’Université Laval de 1999 à 2008. Il est membre de la Société Royale du Canada depuis 2009. Il a été personnalité 2010 de l’Amicale du Collège Sainte-Anne de la Pocatière. Il est membre honoraire de l’Association des économistes québécois (ASDEQ) depuis 2013.

Ses champs de spécialisation sont l’économie des ressources naturelles et de l’énergie. Il a publié plus de 100 textes dans ces domaines.

Share