Les objectifs de la nationalisation de l’hydroélectricité dans une perspective historique

Date : 25 avril 2014 à 9 h 40

Conférencier : STÉPHANE SAVARD, professeur, département d’histoire, UQAM.

Titre de la conférence : Les objectifs de la nationalisation de l’hydroélectricité dans une perspective historique

Résumé de la conférence : L’objectif de cette communication sera de brosser un portrait historique des enjeux politiques, sociaux et économiques entourant la deuxième nationalisation de l’électricité. Il s’agira ainsi d’analyser les discours politiques et les orientations étatiques à l’égard de l’hydroélectricité et d’Hydro-Québec de la fin des années 1920 jusqu’à la campagne électorale de 1962, campagne qui concerna surtout le projet de nationalisation de l’électricité.

Quatre périodes seront abordées. Pour les années 1920 jusqu’à 1944, année de la création de la Commission hydroélectrique de Québec (Hydro-Québec), nous rappellerons que plusieurs acteurs sociopolitiques ont milité en faveur de la nationalisation de l’électricité au Québec. Pour la période de 1944 jusqu’au début des années 1950, nous analyserons les objectifs de la première nationalisation de l’électricité ainsi que les premières instrumentalisations d’Hydro-Québec par le gouvernement Duplessis. Pour le milieu des années 1950 jusqu’au début des années 1960, nous montrerons une certaine continuité entre les politiques unionistes et libérales en matière de développement hydroélectrique. Enfin, pour l’année 1962, nous analyserons les objectifs de René Lévesque et du gouvernement libéral de Jean Lesage quant à une possible deuxième nationalisation de l’électricité au Québec.

Notes biographiques :

Stéphane Savard est professeur au Département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et membre régulier du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST). Il est également codirecteur du Bulletin d’histoire politique. Il se spécialise en histoire politique du Québec et du Canada au XXe siècle. Ses plus récents travaux portent sur les différentes manifestations de la culture politique québécoise, plus particulièrement celles entourant les luttes politiques et prises de parole citoyenne à l’égard des enjeux énergétiques et des représentations symboliques et identitaires du Québec qui y sont rattachées. Il est l’auteur du livre Hydro-Québec et l’État québécois, 1944-2005 paru aux Éditions du Septentrion à l’automne 2013.

Share