René Lévesque, figure nationale emblématique

Selon les résultats d’une enquête menée par une équipe de chercheurs de l’Université Laval et du Musée de la civilisation auprès de 427 personnes, 55% d’entre elles ont retenu l’image de René Lévesque comme étant la plus représentative du Québec et de son histoire.

Selon les auteurs de la recherche, que René Lévesque trône en tête de liste ne surprend pas. «La place occupée par l’ancien premier ministre du Québec concorde avec ce que d’autres enquêtes ont révélé, soit la centralité de l’homme dans le panthéon de l’imaginaire québécois, voire canadien.»

Les répondants à cette enquête pouvaient retenir dix images parmi les soixante proposées. La seconde image la plus choisie, à hauteur de 47%, représente un immeuble à logements multiples dont les balcons sont placardés d’affiches des camps du OUI et du NON lors du référendum de 1980. Arrive en troisième position, à 45%, une photo de Maurice Richard, autre icône nationale des Québécois.

Les résultats de la recherche ont été publiés dans la revue Histoire sociale/Social History, vol. XLVIII, no. 97, novembre 2015.

Voir aussi : Le Soleil, samedi 16 janvier 2016, p. 6 et 7, et Le Devoir, mardi 19 janvier 23016, p. A-7.

Partager

Nominations au conseil de la Fondation

Monsieur Yves L. Duhaime, président du conseil d’administration, annonce avec un vif plaisir la nomination de deux nouveaux administrateurs de la Fondation, messieurs Gilles Châtillon et Stéphane Savard.

Gilles Châtillon mène des recherches sur les défis sociaux et économiques actuels et sur les enjeux de l’avenir du Québec dans le monde. Il a consacré l’essentiel de sa vie professionnelle à la prospective stratégique auprès des dirigeants d’entreprises et des responsables politiques.

Stéphane Savard est professeur au Département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal. Il se spécialise en histoire politique du Québec et du Canada au XXe siècle. Il est directeur du Bulletin d’histoire politique publié par l’Association québécoise d’histoire politique.

Meilleurs vœux pour l’année 2016

noel-2014Monsieur Yves L. Duhaime, président, monsieur Philippe Bernard, directeur général, et les membres du conseil d’administration offrent à tous les visiteurs du site leurs meilleurs vœux de bonheur, santé et prospérité.

À tous, joyeux Noël et bonne année 2016.

Campagne de financement

La Fondation a amorcé cet automne une série de démarches de sollicitation pour soutenir financièrement ses activités.

Il s’agit d’une campagne ciblée auprès de ceux et celles qui sont les plus susceptibles d’appuyer la mission de la Fondation de garder vivante la mémoire de René Lévesque, notamment par l’octroi de bourses d’études de maîtrise et de doctorat, par des recherches sur l’histoire contemporaine du Québec, particulièrement autour de thèmes qui ont marqué sa vie et sa carrière, et par la tenue de colloques et de conférences mettant en relief sa contribution à l’évolution de la société québécoise.

Une contribution peut-être faite par un versement électronique directement sur notre site (en cliquant sur le bouton Faire un don, dans la colonne de droite du site) ou bien en envoyant un chèque à l’ordre de la Fondation René-Lévesque expédié à notre adresse postale. Nous invitons ceux et celles qui le souhaitent à répartir leurs donations en plusieurs versements annuels en utilisant le formulaire conçu à cette fin.

Rappelons que, depuis le 1er janvier 2014, la Fondation est enregistrée à titre d’organisme de bienfaisance par l’Agence de revenu du Canada et par Revenu Québec et peut émettre des reçus aux fins d’impôts.

Octroi de bourses de maîtrise et de doctorat à deux étudiantes

mortierNous sommes heureux d’annoncer que la Fondation a accordé des bourses d’études aux étudiantes suivantes :

Florence Vallée-Dubois, inscrite dans un programme de maîtrise en science politique (politique canadienne), à l’Université de Montréal. Titre du projet de mémoire : Paradoxe de Condorcet : le cas des référendums québécois.

Sarah-Émilie Plante, inscrite dans un programme de doctorat en histoire (histoire du Québec), à l’Université du Québec à Montréal. Titre du projet de thèse : Conception de la citoyenneté et de la participation politique au Québec, 1940-1963.

Un jury composé de trois universitaires, soit un membre du conseil d’administration de la Fondation et deux membres externes, avait pour mandat d’étudier les dossiers soumis et d’évaluer leurs qualités respectives selon des critères tels que la clarté du projet de recherche, la rigueur de la démarche scientifique et la pertinence des références. Le jury avait la responsabilité finale du choix des candidatures retenues et d’en aviser les lauréats.

Rappelons que ce programme en était à sa deuxième année d’existence et que les bourses accordées s’élèvent de 5000$ à 7000$.

Page 1 sur 151234510Dernière page »